mercredi 30 janvier 2008

Histoire d’une rencontre

Vue par Célibataire casaoui
16h, il temps de prendre sa pose Café. Comme tout employé de banque qui se respecte, Le célib délaisse son bureau, pour passer au distributeur de café, et de là, aller se poser chez sa collègue préférée pour une séance de relaxation. 10 mi plus tard, il jette un coup d’œil à son bureau est s’aperçoit qu’une jeune femme a pris place sur le siège invité. «Et Merde, c’est qui celle là, j’ai pas de Rendez-vous de prévu pour cet aprèm, et Les RH ne m’ont pas informé sur le passage une nouvelle recrue». Je mets fin à ma séance de relaxation et me dirige à mon bureau :
C.C : Bonjour, célibataire casaoui, que puis-je pour votre service ?
Elle : Bonjour, je suis célibataira casaouya, vraiment désolée de m’être installée, à votre bureau, c’est juste que j’ai un RDV avec XXXXXXX et je trouvais pas ou m’asseoir.
C.C : C’est pas grave, faites comme chez vous.
Elle : Vous bossez avec XXXXXXXX ? vous êtes dans le même service
C.C : Dans la même direction mais chacun à son propre service, moi je m’occupe de…….
Elle : Ah cool, justement je voulais éclaircir quelques points ….

S’en suit alors une discussion fort agréable sur les produits bancaires, le pouvoir d’achat des marocains, Le rôles des associations, puis de tout et de rien. Son Rendez-vous est finalement arrivé, on s’échange os cartes.

Elle était fort sympathique, intelligente, sure d’elle, ambitieuse et, de loin, la plus belle de toute les brunes que j’avais rencontré jusqu’à lors, en fait jusqu’à présent même ;)

Deux jours plus tard, période d’incubation oblige, le célib appelle la célibataira, on s’enquière des nouvelles de l’un l’autre, on se dit que ça serait cool qu’on prenne un café ensemble. D’autres coups de fil plus tard et quelque e-mails, on se retrouve attablé (je ne vous le dirais pas où) par un bel après midi. On se livre l’un à l’autre, sans basculer dans la dramaturgie, on était fait l’un pour l’autre, on en était pas encore persuadé mais on le sentait bien, ce fut le début, d’une longue histoire …


Vue par Elle

16h, fatiguée, embrouillée par les milles et une choses à faire avant de commencer ma mission de XXXX, je me suis assise sur la chaise d’un bureau sans âme, attendant mon rendez-vous avec X quand soudain, un brun au visage enfantin, yeux brillant dont le regard était fixé sur moi s’approche à petit pas comme pour me dire : c’est mon bureau ou t’es assise !!!
Moi : Bonjour, et désolée de m’être installée sans votre permission, mais je trouvais pas ou m’asseoir et j…
Lui : oh !!!! mais c’est pas grave….
Introduction très courtoise donnant lui à une discussion enrichissante sur la banque, les produits, le monde associatif, …vers le fin il me tendis sa carte, je lui donne la mienne et c’est partis…
Il était trop sûr de lui, sympa, lunatique et surtout perturbateur, elle avait besoin d’un homme comme lui au moment ou tout lui paraissait monotone et sans vie.
Deux semaines plus tard ou même moins, elle l’aime, elle en était sûr mais lui il était toujours pas persuadé, il avait peur.
Notre CC se sentait envahit par un sentiment qui l’arrachait de ces petites habitudes, qui le privait de sa liberté et qui faisait sortir sa perversité et sa virilité, il l’aimait lui aussi mais il le disait rarement et finissait la phrase par un peut-être…et se fut le début d’une longue histoire…..

13 commentaires:

autre célibataire casaoui! a dit…

Iwa?

7didane la7rami a dit…

Franchement ! Une histoire d'amour dans une banque ! Qu'est-ce qu'il faut pas inventer !

Votre RH doit revoir ses méthodes de recrutement. Manifestement vous n'avez pas les bons profils. Ou votre banque coulera inchallah.

SABA a dit…

et la deuxième partie c kan?

Célibataire Casaoui a dit…

@>> Le7rami : on a quitté la banque en question t'inquiète ;)

@>> Saba : Pas deuxième partie malheureusement.

waaayli a dit…

kifach pas de deuxieme partie!!
un début d'une loooongue histoire et on n'en a que le parfum prémice???
7ram 3lik!!!

Célibataire Casaoui a dit…

@>> Waaayli : désolé :S
En fait c'est comme ç aqu'à débuté l'un des paragrphe les plus heureux de ma vie, comme quoi, des fois....

SimoBenso a dit…

@7didane : on dirait bien que CC bosse chez la banque populaire hein ^^

Sinon, j'aurais bien aimé une 2ème partie aussi, ah non !Il ne faut surtout pas s'arrêter a ce stade du jeu, et vivre tout ce qu'il y a de plus monotone pour le restant de ses jours, CC fais place a ton imagination !!

Moony a dit…

c'est un beau début, alors? ou est ce que c'est déjà fini :-)

Ouafa a dit…

@CC : je trouve vos deux versions très concordantes et très proches, ce qui explique bien la suite, enfin THE HISTOIRE.... sinon, j'aime bien le regard que tu portes sur toi même, c'est mimi lol

PS: je viens toujours en retard, des fois plusieurs jours après, katghfal asa7bi, mais crois moi, j'aime bcq tes billets

Destinée a dit…

Le Célib' serais-tu sociologue?
Commebnt peux-tu à la fois te mettre dans la tête dû mâle que tu es et de la femme que tu n'es pas????

D.

Célibataire Casaoui a dit…

@>> Moony : C'est déjà fini depuis asscelibataire.casaoui@gmail.comez longtemps.

@>> Ouafa et Destinée : La deuxième aprtie a réellemetn été écrite ma compagne d'antant.

auteure a dit…

Inlassable enquêteur des relations homme-femme, tu as l'élégance d'accorder une place au point de vue féminin : bravo pour cette deuxième partie!

Inyoureyes1 a dit…

J'ai eu le même sursaut d'indignation que 7didane :D Rencontrer l'âme soeur dans une banque... C'est comme si on me faisait avaler ma dose hebdomadaire d'Amoxicilline en une seule après-midi :P Mais bon, j'ai bien rencontré le "Célib frankaoui" à l'Institut Français, lieu hautement répugnant, plus répugnant que n'importe quel local d'Attijari :) Je te comprends... Et te soutiens, toi et ta célibataira, si c'est pas encore fini ! Je te soutiens seul dans le cas contraire :)